Et le vin devint végan

Et le vin devint vegan

Il y a les vins biologiques et biodynamiques, les vins dits nature, il faut désormais compter avec les vins vegans. Ceux-ci sont issus de la dernière tendance alimentaire en vogue, le veganisme ou végétalisme intégral. Cette pratique consiste à proscrire de sa vie, tous produits contenant des substances animales : (œufs, produits laitiers, laine, miel, viande, poisson, crustacés, mollusques, gélatine, présure, ichtyocolle, cuir…)

Etre vegan c’est donc se nourrir 100 % végétal. Mais c’est aussi ne pas utiliser de produits d’hygiène et de vêtements provenant d’animaux et ne pas utiliser de produits ayant été testés sur des animaux.
En définitive, c’est une philosophie qui se fonde sur la défense de la cause animale.
Quel est donc le rapport entre le vin, une boisson composée de moût de raisin, produit 100 % végétal, et cette chapelle des ultras végétariens ?
C’est tout bête : pour transformer un moût, un tantinet trouble, en vin d’une belle limpidité, ce qui permet de pouvoir bien étudier sa robe et se faire une première idée de l’âge d’un vin, on doit, après sa fermentation, le clarifier en le filtrant ou en le collant. On peut également combiner les deux méthodes.
Dans le premier cas, on passe le vin par un filtre qui retient les particules solides du vin.
Dans le cas du collage, on ajoute généralement du blanc d’œuf, de la caséine de lait, ou de la colle de poisson qui, en s’agglutinant aux particules solides, vont les faire couler au fond de la cuve. Il ne reste plus qu’à
soutirer le vin et oublier le dépôt au fond.
Mais ces produits sont d’origine animale et les Vegans se retrouvent le bec dans l’eau quand ils veulent consommer du vin.
Heureusement, les choses sont bien faites, pour nos amis, certains vignerons ne clarifient pas leur vin. Mais on peut également transformer du vin en vin Vegan en ayant recours à des colles élaborées à base de protéines végétales comme la pomme de terre, les pois, ou le blé.
Que les deux camps se rassurent, côté
dégustation, il n’y a pas de différence gustative ou olfactive entre un vin Vegan et un vin qui ne l’est pas.

Les deux labels qui signifient : vin 100 % d’origine végétale :  Eve Vegan (le label français) & V-Label (le label européen)

Une émotion universelle

une émotion universelle

La chaîne Max Brenner est née en Israël, en 1996, lorsque Max Fishman et Audit Brenner décident d’associer leurs goûts immodérés pour le chocolat. Leur but ? Créer une nouvelle culture mondiale du cacao. Les produits signatures de la marque : Le Hug, un mug maison, le Chocolate Martini et l’incontournable Chocolate Chunks Pizza, une Pizza à pâte sucrée, composée de chocolat au lait et de chocolat blanc, garnie de marshmallows et de noisettes grillées, de bananes au caramel, avec, en toping, une vague de beurre de cacahuète… Aujourd’hui cet égarement se savoure à travers le monde, mais pas encore chez nous, dommage ! Que boire avec du chocolat ? Passe-temps du Domaine Jolly- Feriol. Une petite merveille de Rivesaltes ambré, à servir à 16°C. http://jollyferriol.fr/fr/page/passetemps

Peut-on croire tripadvisor

 et suivre bêtement les « influenceurs » de la blogosphère ?

Comment un restaurant qui n’existe pas,  le Shed at Dulwich, est-il devenu, en sept mois, «meilleure table» de Londres sur 18 000 ? Cette petite entourloupe a été concoctée par le journaliste Ooba Butler. « J’ai eu une révélation : dans le contexte actuel de désinformation, et la propension de la société à croire n’importe quoi, un faux restaurant est-il possible ?» Pour duper TripAdvisor, ce dernier n’a eu besoin que d’un site internet, un numéro de téléphone, quelques belles photos de pieds, de la tchatche et le tour était joué. Tous les foodis, célébrités et blogueurs de la ville ont voulu s’y précipiter.

https://www.theshedatdulwich.com https://www.youtube.com/watch?v=bqPARIKHbN8

— à accompagner d’un verre de Château Tartuffe cuvée Pied de nez Margaux rouge 2018. 2,10 € Millésime d’exception d’un domaine exceptionnel.